Centre de réadaptation pour personnes handicapées « Heri Kwetu »

En 1979 : Dans le diocèse de Bukavu, il n’y avait pas de Centre pour Personnes Handicapées. L’USUMA cherchait une sœur qui pourrait s’occuper des Personnes Handicapées à Bukavu. La Supérieure Provinciale de la Compagnie de Marie, Aurora MARTINEZ (à l’époque) a proposé pour cette mission, sœur Maria Teresa SAEZ
. Sur ce, Monseigneur Aloïs MULINDWA  a encouragé l’ouverture d’un Centre. En ce moment-là, le Responsable au sein des Œuvres Sociales de l’Archidiocèse de Bukavu était Monsieur l’Abbé Adolphe KANINGU.

En Avril, Sœur Maria Teresa SAEZ part pour le Centre pour Handicapés de Goma, pour voir l’organisation du Centre. N’ayant ni maison, ni argent, Mademoiselle BARBARA, nous a accueilli dans le Centre de santé de Kadutu. On y soignait les enfants handicapés. Nous avions déjà un Auxiliaire en rééducation. Aussi, la sœur Maria Teresa SAEZ visitait chacune des communautés de base de la Paroisse de Kadutu pour voir les enfants handicapés et s’entretenir avec leurs parents.

Du 27 au 30 juin, l’équipe ambulatoire du Centre pour Handicapées de Goma vient à Bukavu, pour son travail, elle s’installe dans le Centre Social de Kadutu. Certaines activités commencent : à l’Hôpital Général, Docteur TSHIBONGE opère nos enfants. L’appareillage orthopédique se fait dans un de local de Tex Kivu. A la Paroisse de Kadutu quelques jeunes handicapés apprennent à faire des tapis. Des filles handicapées suivent la couture et la broderie dans le Centre Social de Kadutu, d’autres reçoivent des leçons d’alphabétisation au Centre Interdiocésain.

Suite à nos démarches auprès des Coordinations des Ecoles Catholiques et Protestantes, et de la Sous Division Régionale de l’Education Nationale, tous les enfants handicapés seront admis à l’école, sans tenir compte de leur âge. Un bâtiment pour le Centre pour Handicapés s’avère indispensable, on a trouvé un bâtiment à réfectionner et à adapter à l’avenue industrielle : la propriété de l’IMPOKI.

La Fondation Médicale Docteur RAU, prend un charge l’achat de ce bâtiment, qui semble déjà insuffisant compte tenu des activités prévues
. Pour cela, la même Fondation Médicale Docteur RAU nous achète un 2ème bâtiment contigu à la même parcelle, en 1980. Les élèves commencent à venir, et l’atelier d’appareillage orthopédique s’installe aussi dans ce bâtiment. A la fin de cette année, le Centre prend le nom de « HERHI KWETU ».

En 1981 : Le service de Kinésithérapie quitte le Centre de Santé de Kadutu pour s’installer dans le bâtiment qui a déjà été réfectionné et aménagé, mais il y a toujours un manque d’espace. Sur la même parcelle, un bâtiment qui donne sur la rivière Kahuha a été aussi acheté, et financé par le Gouvernement Belge. Le Centre « Heri Kwetu », commence à s’occuper aussi des enfants sourds.

En 1982 : Le service ambulatoire commence à effectuer des descentes sur terrain, se rend dans les paroisses : à Murhesa, à Birava, à Burhale, à Bunaykiri… A cet effet, le centre « Heri Kwetu » ouvre l’internat.

En 1983 : Des démarches se font auprès du Gouverneur du Kivu, Citoyen MWANDO NSIMBA, pour l’obtention du grand terrain de Karhale.

En 1984 : La concession de ce terrain (extension du Centre Heri Kwetu), a été signée le 14 juillet. Le Centre Heri Kwetu commence à encadrer les enfants Handicapés mentaux. Feu Monsieur KABAMBA Wampumpu fait don, pour le sactivités du Centre Heri Kwetu, du bâtiment n°54 de l’Avenue Industrielle
. Quelques mois plus tard, aidé par le Père Lorenzo Caselin, Missionnaire Xavérien, le Centre achète la parcelle contiguë. Les deux parcelles constituent actuellement les écoles primaires : (E.P. HERI Kwetu et E.P. Aksanti kwa Mungu).

En 1985 : Le Centre Heri Kwetu ouvre l’école spéciale pour enfants aveugles. Ces derniers seront intégrés dans l’école En 1989 : Les autorités du MPR, procèdent au lotissement du terrain de Karhale, extension du Centre Heri Kwetu et ordonna la suppression de tous les travaux de construction. Discorde entre le Centre Heri Kwetu (Archidiocèse de Bukavu et les autorités du MPR / Kivu.

En 1990 : Pour cela, la Sœur Directrice du Centre Heri Kwetu s’est vue obligée de rencontrer personnellement le Président de la République à l’époque, le Maréchal MOBUTU Seseko pour trancher
. En même temps, il a fait un don au Centre Heri Kwetu, ce don servira à clôturer le terrain contesté avec un mur et briques en vue de le préserver des prédateurs.

En 1991 : Les élèves aveugles sont intégrés dans l’E.P. du Centre Heri Kwetu, avec les enfants voyants.

En 1992 : Achat de la parcelle voisine (ex hôtel Taifa), à l’aide de Misereor et Broederlijhdelen et aussi Missio pour la partie réservée à la Chapelle.

En 1994 : Avec l’arrivée des réfugiés rwandais, le Centre Heri Kwetu a hébergé les religieuses rwandaises « Abisera Maria » en refuge

There was no evidence of a carcinogenic effect in mice or rats. tadalafil online you feel.

medical therapy for ED. Injection therapy with tadalafil generic Cause-specific assessment and treatment of male sexual.

. Ces dernières accueillent le 1er patient, cette année même pour des soins psychiatriques. Plus tard, ce sont les frères de la Charité qui s’occupèrent des soins psychiatriques dans l’extension du Centre Heri Kwetu.

En 1996 : Conseillés et aidés par feu Monseigneur MUNZIHIRWA, obtention de la réunification et actualisation de tous nos certificats d’enregistrement des concessions : un seul certificat pour la parcelle n°68 ; un autre pour l’Ecole et un troisième pour l’extension du Centre Heri Kwetu à Karhale. Chaque certificat, comme UTILITE : Centre de Réadaptation pour Personnes Handicapées « Heri Kwetu ».

En 1998 : Feu Mgr KATALIKO procède au partage, dans l’extension de Karhale de la partie qui sera occupée par SOSAME et celle qui correspondra au Centre Heri Kwetu.

En 1999 : On célèbre la première messe dans la nouvelle chapelle. Les patients ont pu être hospitalisés dans les salles aménagées pour eux. Nous avons aussi ouvert le service de Radiologie.

 

 

En 2003 : L’Ecole Primaire Heri Kwetu est agréée au sein de la Coordination des Ecoles Conventionnées de Bukavu.

En 2004 : Le Centre de Réadaptation pour Personnes Handicapées et intégré dans les structures des soins de santé primaire conformément à la lettre n°251/647/BMIP/SK/2004 du 20 novembre 2004.

Plus d’info? Cliquer ici.