Economat Général

Fondé en 1868 par le Cardinal LAVIGERIE, Archevêque de Carthage (Algérie), la Société des Missionnaires d’Afrique communément appelés « Pères Blancs » s’était assignée comme objectif dès ses origines, l’annonce de l’Evangile en terre africaine. Son activité apostolique débute en Afrique du Nord, en plein milieu Arabe musulman, alors ravagé par le commerce des esclaves.

Pour atteindre leur but primordial c’est-à-dire convertir les Arabes en Christianisme et installer une certaine convivialité entre les Musulmans et les Chrétiens, les Missionnaires d’Afrique adoptent une vie simple : ils vivent parmi les Arabes, s’habillent comme eux, parlent leur langue, adoptent leurs cultures.

De l’Afrique de l’Est (Tanganyika), ils s’installent dans l’Archidiocèse de Bukavu depuis 1906 en créant la première Paroisse à Nyangezi dans le Bushi sous l’autorité du Vicariat Apostolique du Kivu. Dans la contrée, les Paroisses se créent du Sud au Nord dans le Bushi (Burhale, Kabare, Mwanda).

a. De la création

Les Missionnaires créent l’Economat Général comme un service technique sur la colline Bugabo en l’endroit où sont érigés actuellement les bâtiments de l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR). L’actuel bloc où sont installés les services comme la comptabilité, caisse, cantine, réception et le service du personnel était un atelier de ferronnerie pour la fabrication des charpentes, fenêtres, chaises, tables pour l’équipement en meubles des paroisses, couvents et écoles…

L’actuel bureau de l’Abbé Econome Général était un dépôt de ciment. L’entrée principale de l’Economat Général se trouvait derrière la cantine actuelle entre l’Université Catholique de Bukavu (UCB) et l’Economat Général. La salle de réunions de la Procure servait du comptoir du magasin.

Ce magasin fonctionnait sur le bloc de l’actuelle chambre de Mgr BULAMBO et derrière le bureau du Père Econome Général de l’époque. L’Eglise Ste Thérèse fut construite à l’endroit où est érigée l’Université Catholique de Bukavu (UCB). Cette église couverte de tuiles avec un plafond en roseaux était construite à l’endroit où se trouve le bâtiment en étage de l’ISDR. C’est dans cette église où fut baptisé le jeune travailleur Modeste KAHWARHA par son Patron le Révérend Père Georges DEHAAN, Econome Général.

Le bâtiment de l’actuelle boulangerie était un dépôt de fournitures scolaires (cahiers, craies, livres, etc.) pour l’Inspection de l’Enseignement Catholique.

b. Du but

Le but primordial de la création de l’Economat Général était de coordonner et superviser les activités économiques, financières et administratives du Vicariat apostolique de Bukavu qui venait d’être créé. Ce Vicariat couvrait les Diocèses de Goma au Nord, Uvira, Kasongo au Sud.

L’Economat Général assurait également la gestion permanente des biens et approvisionnements des paroisses, secteurs et écoles catholiques en milieu rural.

c. De la succession

  1. Révérend Père PAUL ROSSEEL vers 1940
  2. Révérend Père EDMOND THUYSBAERT
  3. Révérend Père GEORGES DEHAAN vers 1953
  4. Frère RENAET VAN CAMP 1960-1969
  5. Abbé ARISTIDE KAGARAGU 1968 – 1973
  6. Abbé RICHARD KADIGI 1973 – 1979
  7. Révérend Père PIET KNOOPS 1979 – 1983
  8. Abbé SEBASTIEN MAHESHE 1983 – 1984
  9. Abbé RICHARD MUGARUKA 1984 – 1986
  10. Abbé DEOGRATIAS RUHAMANYI 1986 – 1992
  11. Abbé FLORIBERT BASHIMBE 1992 – 1994
  12. Révérend Père AMATO SEBASTIANO 1994 – 2003
  13. Abbé Gilbert KADJEMENJE 2002 – à ce jour.

Lors de l’accession de notre pays à l’indépendance et pendant les guerres de 1914 – 1918 ; 1940 – 1945, la rébellion MULELISTE en 1964 et de Jean SCRHRAM en 1967, plusieurs archives ont été emportés et détruits, raison pour laquelle notre liste des Economes Généraux qui se sont succédés ne respecte pas la chronologie voulue ; des origines jusqu’en 1960 certains noms et dates nous ont échappé ce dont nous présentons nos excuses.