LA CONGREGATION DES PERES XAVERIENS


  Adresse :       Maison  Régionale

                               A MUHUMBA/Archidiocèse  de  Bukavu

 

  1. ORIGINE: Le  3  décembre  1895,  le Chanoine  Conforti  mettait  officiellement

         le  sceau  à  la réalisation  d’un  ‘’dessein  hardi’ : la  fondation  d’une

congrégation,  dont  le  seul but  était  la  Mission.  Graine  minuscule,  jetée

en  terre italienne  et  qui  aurait  dû se  développer  partout  dans le  monde.

 

  1. HISTOIRE :  Après  cent  ans  d’existence, cette  graine  a  germé, grandi                                                                                                                    et  porté  des  fruits ;  elle  s’est  développée  toujours  dans  les limites  d’une humble  famille  et  s’est  enracinée  dans  de  nombreux    Aujourd’hui, les  Xavériens   sont présents  sur  quatre  continents  et  de  nouveaux rameaux jaillissent  de  son  tronc  vigoureux.  Des  jeunes,  venus  d’Eglise, de  culture  et  de  nations  diverses  s’engagent  dans  la  Mission  Universelle pour   annoncer  l’Evangile  à  ceux  qui  ne  le  connaissent  pas.

 

  1. PHYSIONOMIE DU  MISSIONNAIRE    XAVERIEN                                                                                            

Le  Missionnaire  Xavérien,  accueille  comme  don  le  mandat  de  Jésus  pour  annoncer  l’Evangile  aux  non- chrétiens  dans  le  monde  entier.   Il  est  Xavérien  car  St.  François  Xavier  est  son  modèle  et  son protecteur.

Il   se  dévoue   irrévocablement,  principalement  et exclusivement   à  l’œuvre  d’évangélisation  par  le  vœu  de  mission  et  les  trois  vœux  de  religion  (pauvreté,  chasteté,  obéissance )
. Il  est  donc disposé  à  aller  n’importe  où la famille  l’enverra.

Il  vit  avec  d’autres  missionnaires,  il  constitue  une  famille  missionnaire, ou   bien  une  communauté,  et  il œuvre  ensemble  avec  les  autres.

Le  projet  donc, prévoit  la  consécration  totale  de  soi-même à  la Mission.

’Caritas  Christ  urget  nos ‘’  ‘’ La  Charité  du  Christ  nous  pousse ‘’,  sera sa  devise.  Cet  Amour  deviendra  pour  le  Missionnaire,  levier  d’Evangélisation.

 

  1. LES ETAPES  LES  PLUS  IMPORTANTES  DE  LA  YIE  DE  Mgr  CONFORTI   

30  mars  1865 : Guido  Maria  Conforti  naît à  Casalora  de  Ravadese,  dans  la   province   de  Parme.

1872-1876  alors  qu’il  fréquente  l’école  primaire  à  Parme ,  il  commence à rencontrer                                                                           le   crucifix  qui, comme  il se  plaisait  à  le  rappeler,  « semblait  me  dire  beaucoup                                                                   de  choses  et  à  qui  je  dois  ma  vocation ».

1879-1881,  en  lisant  la  biographie   de  St  Xavier,  de   Giuseppe    Massei   il est conquis  par  son  idéal.

22  septembre  1888 : Guido  Maria  Conforti  est  ordonné  prêtre.

03  décembre    1895 : il inaugure son « Séminaire Emilien pour les missions étrangères »

03 décembre 1898 :   le   séminaire    Emilien  est   reconnu    officiellement  comme   Congrégation    de   St.   François   Xavier   pour   les   missions étrangères

acceptability. Additionally, new treatment options that buy tadalafil prostheses include irreversibility, invasiveness, surgical.

.

03  mars   1899 :  dans  la   chapelle  de  l’institut  il   préside  à  l’envoi   des  deux premiers   missionnaires  en  partance   pour   la   chine,  Pères  Caio   Rastelli   et Odoardo  Manini.

11  Juin  1902 : Mgr  Conforti   sur  la   tombe   de  St.   Paul  à  Rome   se   consacre  définitivement   à  la   mission   par  les   vœux  de  religion   et    il   est  ordonné  évêque  de  l’archidiocèse   de   Ravenne.

Décembre  1907   Mgr  Conforti   devient    Evêque   de   Parme.

21  avril  1912 :  le   fondateur  consacre   dans  la  cathédrale   de  Parme   Mgr  Lisigi Calza,   premier   évêque    Xavérien   et  Vicaire  Apostolique  de  Chenz-Chow(Chine).

15  Août  1921 : le  fondateur   termine    sa  «  lettre  testament »   dans    laquelle  il présente   les  « Constitutions    Xavériennes» qui   viennent   d’être   approuvées   définitivement   par   Rome.

Septembre-décembre   1928.  En dépit  de  sa  santé  précaire  et  de  son  âge  avancé il  tient  à  aller  rendre   visite   à  ses   missionnaires   en   Chine.

5  novembre    1931 : Guido  Maria   Conforti   meurt   saintement   à  Parme.

L’itinéraire  terrestre   de  Guido  Marie  Conforti : soixante-six  ans   d’une   vie    animée   constamment   d’une  foi  profonde.  Il  désirait  partir  pour  les  missions.

Le désir   de  Mgr  Conforti   était   que   les  missionnaires   Xavériens    donnent     leur                                                                                                                    préférence   aux  missions  d’Asie,  terre  où  les  non-chrétiens    sont  très  nombreux.                                                                                                                                                                                                   Ses  fils  partirent  pour  la  Chine,  terre  où  leur  protecteur,  St. François Xavier, brula

d’arriver.  Pendant  50 ans  la  Chine  fut  le  seul  champ   apostolique  des   Xaveriens
.

Mgr  Guido  Maria   Conforti  termina  sa  vie  en  déclarant :

«  La  foi  a  été   toujours   le  guide  de  ma  pensée,  cette   foi  que  j’ai  toujours  voulu

annoncer …. La  foi  des  apôtres, la  foi  de  l’Eglise ».

Et  encore : « Je  verrai  Dieu,  mon  sauveur ».

A    ses   enfants    missionnaires     il   laissera    comme    héritage    l’engagement  d’annoncer   au   monde   l’Evangile  du   Christ.

 

  1. CRITERES DE  DISCERNEMENT  ET  D’ACCOMPAGNEMENT   POUR   DES  JEUNES QUI  SE  SENTENT  APPELES  A LA   VIE   MISSIONNAIRE « XAVERIENNE »

 

1)  Le  contexte   socio -culturel         nous   pousse   à  accueillir  des  jeunes-hommes.

On  tiendra   compte   de  l’âge :  âge   qui  garanti   une  bonne   réceptivité    et   intériorisation

des   valeurs  humaines,    chrétiennes   et   Xavériennes.

 

2)  Le   discernement,  vise   à  une  suffisante   maturité   à  l’acquisition  de   certaines  vertus

indispensables   à  une   heureuse    relation    avec    les   autres    et   un concret   engagement

      apostolique.  

 

3)  L’accompagnement    essayera   de    s’enquérir    de   véritables    besoins    et    de

véritables   motivations   qui   animent   l’esprit   du   candidat.   L’accompagnateur proposera

le  temps   nécessaire   pour   un  cheminement   adapté  à  la  personne.

 

4)  Le   jeune   devra   être   apte  à   l’acquisition   d’une   ‘’culture   large’’,   apte   aux multiples

ministères  auxquels    il   sera    appelé.  Il    sera  appelé    en  effet,   à l’étude   des   sciences

sacrées   et    profanes    ainsi   qu’a   l’étude    des    langues étrangères.   La    motivation   du

candidat   sera   toujours    apostolique   et   pour cela,   elle   suppose    au    préalable   une

base   humaine    apte   aux   exigeantes nécessités    de   la   mission.

6. CRITERES  D’ADMISSION

1)Pour   être    admis    il   faut   avoir   achevé    avec    diplôme   le    cycle   d’études secondaires,

      ou  avoir   une   formation   professionnelle   complète.

2) L’accompagnateur    sera     attentif  et    prendra   les   moyens    nécessaires    pour  aboutir   à   une   connaissance   précise   et   suffisante    de  la   situation   familiale  dans   laquelle  le  candidat  a  grandi : relation  avec   les  parents,  l’entourage  etc. Situation   particulière  des   parents, etc.

3) Le   candidat    devra    montrer    qu’il  a   dépassé   la   crise   de   l’adolescence    et    les  signes   d’une   maturité   croissante,   tels  que :

  • l’engagement pour   les  autres, la  capacité  de liberté   intérieure   et  extérieure ;
  • la capacité   d’autogestion,
  • l’attitude évangélique    face   à  la  famille   humaine,
  • la fidélité   aux   engagements   pris,
  • une vie   affective   en   progrès   vers   la  maturité   requise   par   le   projet   de  la   consécration

4) Qu’il  ait  assumé  des  engagements   concrets   dans  la communauté  chrétienne qui   témoigne

d’un esprit missionnaire

5) Qu’il  soit  capable  de  vivre  et  de  collaborer   avec   les  autres   dans  une   petite

communauté.

6) Qu’il   soit   apte   à  mener   une   vie   simple   et  à   supporter   avec   sérénité   les difficultés.

7) Qu’il   soit   capable  d’écouter   et  de   réagir   positivement   à  la  formation
.

D’autres   informations   concernant   le  Dossier   lui   seront    fournies   au   moment   de prise   de   contact   avec   la  maison  xavérienne   à  laquelle  il  s’adresse.

 

  1. IMPLANTATION – EXTENSION

 Selon  les  mystérieux   dessins   de  la  Province  de  Dieu  se renouvelèrent  les  Actes  des Apôtres.  La  persécution   provoqua   la  dispersion ; la   dispersion suscita   l’annonce   de   l’Evangile   à  d’autres  peuples.

Les   Missionnaires   Xavériens,    dispersés   par  la  persécution  de   Mao,   iront    au  Japon,   en  Indonésie,  au   Bangladesh,   et  aux   Philippines,  aux  Etas  Unis,    au  Brésil,  au  Mexique,  en  Colombie,    en  Sierra  Leone,   en République Démocratique du Congo, au   Burundi,   au   Cameroun   et   au  Tchad.

Le  passé  de  la  famille  xavérienne   remonte  à  cent  ans. Actuellement   un  groupe   de   jeunes   Xavériens,  à   Taipeh (Taiwan),   se  prépare   à  parcourir    les  mêmes   routes   que  les   premiers   missionnaires  Xavériens   et   à  donner   vie  au  « rêve »  de   Mgr Conforti :  l’Annonce   de  l’Evangile  à  la  Chine.