Paroisse CATHÉDRALE Notre-Dame de la Paix – IBANDA


Des origines …

                                   DE LA PAROISSE NOTRE-DAME DE LA PAIX  (1947-1960)

                1. LES MOBILES DE LA CRÉATION DE LA PAROISSE

Alors qu’en 1900, Bukavu n’est encore qu’un poste militaire et que, dans tout le Kivu, l’administration coloniale est d’abord militaire, celle-ci va devenir progressivement civile, c’est ainsi qu’en 1933, Bukavu connaît déjà plusieurs changements de point de vue administratif. Cette évolution a été aussi enregistrée au Rwanda-Burundi avec les Allemands en 1908.

L’année 1933 est une date importante dans l’histoire de la ville de Bukavu parce que c’est en cette année que celle-ci fut élevée au rang de chef-lieu de la province du Kivu et que plusieurs familles européennes commencèrent à y arriver.

Le commissaire provincial était monsieur MORTEHAN.

Les européens se concentrèrent dans la partie qui constitue aujourd’hui la zone d’Ibanda, communément appelée ‘’la ville’’. Depuis la fondation de la mission Sainte THERESE à Burhiba, la chapelle-école de Ntendere avait été supprimée. Néanmoins, les Pères missionnaires continuèrent pendant un temps à y célébrer quelques fois la messe dans une baraque. Seulement, celle-ci se trouvant dans un état déplorable, les prêtres finirent par décider de ne plus y célébrer la messe.

Ainsi, la première raison qui incita les Européens à penser à construire une Eglise Ntendere, est l’absence d’un lieu de prière dans ce quartier habité par eux.

Une autre raison qui avait poussé les Blancs à penser à l’érection de cette Eglise propre à eux, est d’ordre racial.

En effet, l’autorité coloniale ayant établi un fossé entre le colonisateur et le colonisé, le premier trouvait indigne de lui de participer à l’office religieux ensemble avec  le second à la mission Sainte THERESE malgré la ségrégation raciale qui y était opérée en séparant les places des Blancs de celles des Noirs lors de l’office religieux.  L’homme blanc, se considérant supérieur à l’homme noir, ne tolérait pas toute promiscuité avec celui-ci, même à l’Eglise. Il lui fallait donc une église à part.

L’occupation de Bukavu par les Blancs nécessitait la cession des terrains par les autochtones. Cette idée de l’évacuation était conçue par l’administration coloniale depuis 1925. Jusqu’en 1928, l’installation des européens à Bukavu, en particulier les planteurs, s’accompagnaient d’un déplacement désordonné de certains autochtones. Lors de la création du C.N.Ki., organisme chargé de la distribution des terres vacantes, l’administration coloniale entreprit des négociations avec cet organisme en vue d’obtenir légalement des terres où sera implantée la ville. Le C.NKi procéda alors à l’évolution des autochtones et l’on imposa en même temps au Mwami KABARE RUGEMANIZI Alexandre de trouver de nouveaux sites pour les déplacés.

Etant donné que les zones de MUHUMBA et NYAMOMA devaient être occupées en premier lieu par les Blancs, les premiers à être déplacés furent le chef NYA-LUKEMBA, les notables RUTAMU de Kasha, MUSAFIRI de NYAMOMA, BANGIRWA d’Irambo et leurs sujets. Toutefois, la date exacte de l’évacuation de chacun de ces notables ne nous est pas connue. Cependant, nous savons que NYA-LUKEMBA fut le premier à quitter. Il alla s’installer d’abord à Ntendere d’où il fut délogé en 1929 pour aller s’installer sur la colline d’Irambo. En 1948, le projet de la construction du Camp Saïo sur cette colline l’obligea de l’abandonner pour aller s’installer définitivement vers CIMPUNDA où sa famille réside jusqu’aujourd’hui.

Quant à RUTAMU, qui occupait les terres de Kasha, le Mwami KABARE lui proposa une parcelle à MBIZA pour qu’il s’y installe avec MBAMGIRWA, à côté de la concession de Monsieur MMEVILLE.    RUTAMU rejeta cette proposition et alla s’installer à Katana. Comme le plan de lotissement prévoyait l’installation des Blancs et plus tard celle du chef-lieu du Kivu à NYAMOMA était déjà dressée, MUSAFIRI fut obligé de céder cette partie pour aller s’installer à CHITUNGA à quelques mètres de la résidence royale où il était appelé pour seconder le MWAMI dans ses multiples travaux.

BANGIRWA, chassé d’Irambo pour céder la place à son chef NYALUKEMBA venu de Ntendere, se dirigea d’abord sur la colline de MBIZA, d’où il fut enfin renvoyé jusqu’à CIRUNGA, comme son frère MUSAFIRI. Après ce premier groupe, les autres seront évacués au fur et à mesure que l’extension de la ville s’affirmait.

L’acte de cession de Bukavu fut signé le 18 octobre 1930.  Ont participé:

  • la colonie du Congo-Belge
  • le représentant du CNKi, le notaire et un délégué
  • le Mwami KABARE.

Après l’appropriation de Bukavu, ce fut l’étape de sa mise en valeur. Cette étape devrait être précédée d’un plan dressé de préférence sur une carte. Jusqu’en 1931, plusieurs projets n’avaient pas encore été mis au point, cependant, voici quelques-uns qui existaient déjà et que le blanc comptait réaliser en vue d’aménager ce territoire.

La partie de NYAMOMA (actuellement la botte) était prévue pour l’installation du quartier administratif et commercial et Ntendere pour l’aménagement des villas pour européens et ce jusqu’à MUHUMBA. Sur la colline de Ntendere serait bâtie la Cathédrale et un petit quartier pour l’habitation des Pères Blancs. Sur la colline de MUHUNGU était prévue une chapelle-école pour les Noirs.

                          2. L’ACQUISITION DE LA COLLINE DE NDENDERE

En 1927, la chapelle-école de Bukavu qui fonctionnait à Cibalama depuis 1922, fut déplacée comme nous l’avons signalé, sur le ‘’plateau du festival’’ où elle resta jusqu’en 1929, année de son transfert à Ndendere.

En 1929, la ville de Bukavu est encore en pleine construction. On y trouve que quelques rares maisons. Les constructions de Bukavu avaient évolués jusqu’à l’indépendance. La rareté des maisons avaient été avantageuse aux missionnaires Pères Blancs qui desservaient la chapelle-école de Bukavu.  Ainsi, les missionnaires n’avaient pas seulement pour tâche l’évangélisation des congolais, mais ils s’ingéraient également souvent dans l’administration de ceux-ci et même dans la politique du pays.

C’est pourquoi Ntendere fut finalement concédé définitivement aux missionnaires Pères Blancs qui y intensifieront leur œuvre d’évangélisation.

Les travaux de nivellement pour les constructions y furent entrepris par le Frère WILLY au courant de 1947. Au début de 1948, un subside très conséquent fut accordé par le gouvernement et les sociétés et les fondations de l’église furent posées. Les pères avaient choisi Monsieur VAN DER AUDERA comme entrepreneur. C’est lui qui a construit la première centrale électrique de Ruzizi et, avec Georges DEN DONKER, le pensionnat de la Sainte Famille et le Collège des Barnabites. C’est toujours lui qui avait commencé les travaux de construction de l’évêché de Kasongo au moment de l’indépendance. Il terminera sa carrière au service du gouvernement marocain pour la construction d’Agadir après le tremblement de terre de 1960. Il est mort le 22 mai 1992 âgé de 91ans.

Les prêtres ne pouvaient pas seuls réaliser tous les travaux qui exigeaient un financement important et une main-d’œuvre abondante. C’est pourquoi, ils recoururent à l’aide de l’administration coloniale et des chefs autochtones. Les prêtres avaient pensé également à la nécessité de construire une route menant à la paroisse pour faciliter aux Blancs habitant ce centre urbain d’y arriver régulièrement. Ils avaient aussi contacté Monsieur LOUIS, le Directeur de la SIMAK et son adjoint Monsieur JACQUES. Ces derniers leur avaient rendu beaucoup de services surtout pour la construction de la route, leur prodiguaient des conseils en matière de construction et allaient les visiter au chantier
.

L’aide des autorités locales n’a pas été négligeable. Le chef NIGANDA de NYABANGERE et le Mwami KABARE ont donné aux Pères plusieurs travailleurs. Ceux-ci devaient exécuter des travaux obligatoires chez les chefs mais ces derniers avaient préféré les laisser rendre service aux Pères momentanément.

La première pierre de l’Eglise fut posée par Monsieur CLEIRE le Dimanche 4 Juillet 1948 après la messe célébrée par le père MOSMANS en plein air. Cette pierre portait les armoiries de l’Eglise et date de la cérémonie.

Avant la pose de la pierre, le père VUYLSTEKE, curé de la paroisse, lut à l’assemblée le parchemin suivant: ‘’en l’an de grâces 1948, sous le pontificat de sa Sainteté PIE XII, Pape, LEOPOLD III régnant, le prince CHARLES DE Belgique étant régent du royaume, RICHARD CHARLES, Evêque de Claudipolis et Vicaire Apostolique du Kivu. Cette œuvres fut entreprise et par la grâce de Dieu, sera menée à la bonne fin, à l’initiative, la générosité et la piété de la population européenne du Kivu. Fait à costermansville, le 4 Juillet 1948. (s) Richard Charles, Vicaire Apostolique, Joseph, Paul Brasseur, commissaire provincial.’’

La parchemin fut signé, placé dans un tube de plomb, enchâssé et scellé par Monsieur le commissaire provincial.

Son Eminence, le Cardinal VAN ROEY, primat de Belgique, chanta à la même heure une messe pontificale à Léopoldville eut la délicate attention d’envoyer le télégramme suivant: ‘’Léo, le 3 Juillet 1948. Occasion pose première pierre Cathédrale Costermansville (Bukavu), je m’associe sur le sol Congolais à religieuse entreprise et envoie cordiale bénédiction collaborateurs. Cardinal VAN ROEY.’’

Monseigneur Cleire y répondit: ‘’Très touchés votre attention paternelle faisons vœux Dieu protège votre Eminence. Cleire, Vicaire Apostolique.

Voici ce que dit le curé: ‘’Dix jours après cette date dans l’histoire religieuse du Kivu, le frère RENAAT commençait les travaux de nivellement sur la parcelle où devait s’édifier la maison des œuvres Catholiques (la Concordia). Il mena si bien les travaux que le 18 Janvier 1948, tous les soubassements étaient achevés. Monsieur Xavier DIEREKX donateur et fondateur de cette maison put poser la pierre angulaire, en présence de Monseigneur et de hautes autorités de la province.

Quelques semaines après, le 24 février, une nouvelle communauté pouvait s’installer à Ntendere. A la fin de cet exercice, les visiteurs et nombreux passants peuvent admirer le magnifique travail du Frère RENAAT. Notons le record de vitesse, cela grâce au dévouement journalier du Révérend Père THUYSBAERT, E.G., sans oublier la mission de Kashofu qui a fourni les briques et tuiles. Pour avoir des vitraux, le P. VUYLSTEKE, s’inspirant de certaines églises anglaises, avait proposé aux familles nobles de Bukavu de payer un vitrail à leurs armes. On trouve même premier petit vitrail à gauche dans le chœur, un vitrail aux armes de la dernière impératrice du SIAM, épouse de BAO DAI, qui avait une plantation au Kivu comme un lieu de refuge.

L’impératrice était chrétienne: on voit un dragon oriental et la croix. Les vitraux venaient de Belgique et Belgique et l’artiste s’appelait MARTENS. La Cathédrale a une acoustique détestable. Il semble que lors de la construction, l’acoustique était excellente jusqu’au jour où elle a été pavée: alors pavé contre le béton donnait des échos qui n’en finissait pas. Les tôles venaient de l’union minière du KATANGA (GECAMINES). C’est-à-dire que les tôles de la Cathédrale sont en Cuivre. Les chaises ont été offertes par Monsieur LIBBRECHT’’ .

La cathédrale a été construite sur le même endroit qu’avait la chapelle, on avait trouvé des vestiges dans les terrassements pour la Cathédrale. En dépassant un peu sur la gauche de l’entrée principale, la végétation était différente, ce qui montrait que ce petit morceau avait connu une autre histoire. (13) Ainsi, le 15 août 1949, Monseigneur aura le bonheur de bénir la chapelle provisoire et d’y célébrer une messe pontificale (l’actuel salle Concordia). Fondée le 24 février 1949 à Ntendere, la Cathédrale fut consacrée par Monseigneur Cleire, le 18 octobre 1951.

La patronne de cette paroisse est la Vierge Dame de la Paix d’où l’appellation ‘’Paroisse Notre Dame de la Paix’’.

Nous n’avons pas trouvé des documents pouvant nous renseigner sur le coût des travaux de construction de cette paroisse, plusieurs documents ayant disparus pendant les troubles de 1964.

Il convient de signaler que les Blancs résidents de Bukavu avaient contribué avec 60.000 Francs, collectés en trois mois. (15) tandis que les prêtres VUYLSTEKE et THUYSBAERT se seraient rendus à Léopoldville (Kinshasa) pour solliciter des subsides. Ainsi, avec les dons privés et l’aide du gouvernement, ils ont pu trouver la somme nécessaire.

3. L’ŒUVRE ÉVANGÉLISATION  

L’œuvre d’Evangile a toujours été liée à un engagement social et éducatif, qui au nom de la charité évangélique, répondait aux besoins concrets des groupes humains auxquels les missionnaires annonçaient la Bonne Nouvelle. L’Evangile est un ferment de la liberté, de progrès et se présente toujours comme un ferment de fraternité, d’unité et de Paix.

Mais cette action humanitaire n’était, le plus souvent considérée que comme un préalable ou un complément aux tâches proprement missionnaires
 

3.1 DIFFICULTÉS RENCONTRÉES

La paroisse Notre-Dame de la Paix de Bukavu est un poste d’aspect tout particulier durant la période coloniale par son caractère éminemment homogène.  Ses chrétiens étaient tous des Européens.  Malgré l’homogénéité de la population, les prêtres de la paroisse Notre Dame de la Paix se heurtaient à certaines difficultés dans leur œuvre d’évangélisation notamment:

l’hostilité des Blancs non Catholiques. Nous avons vu que plusieurs Blancs étaient amis des missionnaires. Quelques autres, en général des employeurs étaient jaloux du succès des Pères et reprochaient à ceux-ci de soutenir les ouvriers, les boys, les Clercs
. Un journal local ‘’Echo du Kivu’’ publiait même des articles hostiles à la religion Catholique.  Même certains chrétiens Catholiques blancs étaient contestataires dans la colonie et remettaient en question certaines réalités chrétiennes traditionnelles. Nous remarquons en fait qu’un certain nombre des blancs avaient constitué un frein à l’évangélisation.

l’instabilité de la communauté chrétienne. La grande majorité de chrétiens de la paroisse était constituée des agents de l’administration qui connaissaient souvent des permutations vers différents lieux et dont la durée de séjour dans la colonie était limitée. Ce qui explique l’instabilité de la communauté chrétienne de la paroisse comme le révèle de Rapport de l’année 1951 de la paroisse où l’on peut lire: ‘’les Belges, c’est la partie la plus importante de membres de la paroisse. La seule sur la quelle nous pouvons exercer une action durable, attentive, c’est l’élément non fixe.

La liste des arrivées et des départs qui nous sont communiqués signalent pour le dernier mois seulement de l’exercice 143 arrivées et 185 départs. On imagine le peur de stabilité relative de la population. Quand un paroissien est bien lancé dans la collaboration aux œuvres, il commence à parler de son départ pour l’Europe, d’où il reviendra… peut-être.’’

3.2 LES MOYENS POUR RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES

Le premier élément qui a permis aux missionnaires de faire face aux difficultés qu’ils ont rencontrées dans leur œuvre, est leur grand zèle et celui des enseignants. Ils ont aussi employé d’autres moyens comme les visites dans les familles chrétiennes. Ils ont en outre crée des mouvements d’action Catholique, un centre culturel à la paroisse et des écoles. (20)

3.2.1. Le zèle des missionnaires et des enseignements.

Lors de sa fondation, la paroisse Notre Dame de la Paix contait un bon nombre de chrétiens déjà baptisés car la plupart d’européens étaient baptisés avant de venir en Afrique. Ainsi, dès leur installation sur la colline de Ndendere, les missionnaires s’attelèrent à raviver la foi de ces chrétiens par l’instruction religieuse, assistés par les enseignements.

Dans l’œuvre de l’évangélisation en Afrique, n’oublions pas aussi catéchistes. En effet, ‘’il faut noter la place de choix qu’occupe le catéchiste dans toutes les villes et tous les  villages. Le catéchiste est présent dans la tradition missionnaire au Zaïre. C’est lui qui depuis le commencement de l’évangélisation a toujours apporté une aide singulière et absolument nécessaire à l’expansion de la foi et de l’Eglise. Aussi la fonction du Catéchiste reste-t-elle un des ministères non ordonnés les plus importants dans la communauté chrétienne. Qu’il y ait eu des catéchistes qui ont eu dans leur ministère un temps plein pour une élévation sociale, cela n’est pas un phénomène d’aujourd’hui, il jalonne l’histoire du christianisme depuis les apôtres eux-mêmes… Le catéchiste pouvait être tenté de se considérer comme d’une classe à part ayant des privilèges et des droits sur les autres’’.

Le Dimanche, les pères célébraient quatre messes à 7 heures, 8 heures, 9heures et 10 heures30’.l’assistance à la messe n’était pas une simple routine, pour preuve les demandes de prières spéciales à dire après les messes. Le premier vendredi du mois, l’assistance et communion étaient nombreuses à la messe du matin et soir, l’heure Sainte avec sa formule ‘’ Adoration-causerie sur un thème de vie intérieure’’. Il y avait aussi des causeries préparatoires aux grandes fêtes liturgiques.

D’autres messes étaient célébrées à l’occasion de certains faits importants pour leur partie. Pendant la guerre 39-45 par exemple, les pères célébraient des messes en plein air devant le bureau du gouverneur à la Botte à l’intention des morts de la guerre en Belgique. Il y avait confession le Dimanche avant les messes pour qu’il y ait un grand nombre de gens pour la communion. La chrétienté était constituée des élèves du pensionnat, ceux du collège et de l’Athénée Royal ainsi que leurs parents et d’autres Blancs de la ville.

3.2.2. Les visites.

 

Contrairement aux visites que les Pères rendaient aux Noirs et qui avaient pour but principal de parler de la religion et donner des instructions et conseils aux malades, prisonniers, chez les Européens, les Pères rendaient visites de courtoisie mais aussi ils en profitaient pour discuter de la religion. Quant à ceux qui ne partageaient pas la même foi, ils les visitaient tout en respectant leur religion. Les pères rendaient aussi visites aux malades à l’hôpital clinique qui était un hôpital pour les Blancs uniquement car ceux-ci ne voulaient pas se faire soigner où étaient admis des Noirs.

3.2.2.a. Les mouvements d’action Catholique et les mouvements de Jeunesse

Les mouvements d’action Catholique avaient pour but de relèvement spirituel aussi bien chez les Blancs que chez les Noirs.  Ils avaient un but principalement religieux et visaient aussi la formation d’une morale chrétienne. Les pères avaient trouvé nécessaire de créer des mouvements d’action Catholique parce qu’ils avaient remarqué un esprit d’indiscipline et d’aspiration d’indépendance chez les Blancs et les Noirs.

                         3.2.2.b  Le Foyer Chrétien

Les  membres de ce foyer étaient seulement des Européens adultes. Leur nombre n’était pas très élevé. Plusieurs familles se réunissaient chez l’une d’entre elles chaque mois. Le ménage qui recevait, indiquait dans l’invitation, le sujet de l’échange de vues et se chargeait de diriger la conversation pour qu’elle ne dévie pas trop. Ces sujets étaient prévus d’avance dans un programme sur un thème éducatif, doctrinal ou autre. La réunion commençait par la lecture sainte avec commentaire auquel, à l’occasion, tout le monde prenait part, puis on passait à l’échange de vues dont les conclusions étaient rappelées au début de la réunion suivante. Les difficultés pour ce mouvement des foyers étaient le départ des membres, les retours en Europe.

scoutisme : Les scouts existaient à Bukavu depuis 1939 chez les Noirs. C’est en 1949, que fut créé à la paroisse Notre Dame de la Paix, un mouvement scout qui était indépendant d’autres mouvements scouts des Noirs qui existaient dans la ville. Il était supervisé par le Père VUYLSTEKE, Curé de la paroisse. Les Scouts Noirs bien que ce dernier fût un père Missionnaire Blanc

of their employment, in relation to the pathology present in the sin-lâhypertension, coronary heart disease and blood vessel diseaseenhancer) and (6) availability, may critically influence thenerve cavernous seems to be sensory neurons in the ascending line but,- depressionat least one hospitalization for ischemic heart disease. The shelters for the results of The indicators show that the Centers Diabeto-Until 20 years ago it was thought that psychological factors were re – 3 times a week), related atthe age and health conditionview of routine clinical practice and provided a wealth of ideasà ≤ 250 mg infuse glucose 5% 500 cc + KCl 20 mEq (1 fl) or the transferor buy viagra (VIP: vasoactive intestinal peptide, the activity vasodilatatoria.

The premise and purpose of the study. It is now known that the dia – tend to give a stoneâtherapeutic inertia, (assessed on a scale fromministrata preferably continuously onthe arc of the 24 hours blood sugar levels.Animal studiesDiabetology, Hospital of the Company, Brunico outcome. The history of disease management of type 2 diabetesit intracavernosa), to RESPOND to THE THERAPIES MORE™ is SIMPLE. where to buy viagra the prevalence of stimulation sufficient to induce erection or ablethe field of the risk, and the use of combination therapies of drugs the majority of patients are unable to obtainthat further contribute to the pathogenesis of the copyrightedate – organic mechanisms related to the style of life. Changesreports are for the piÃ1 and anecdotal, have been published only a few controlled studies.unwanted are also reported episodes of dizziness and disorders.

hypertension – both significant risk factors – are causes ofprior to or along with direct therapies as a key to treatingcare in the hospital: is there clinical inertia? J Hosp Med, 26. Trence DL, Kelly JL, Hirsch IB (2003) The rationale andonly occasionally you puÃ2 to attend a fortuitous co- cheap cialis a stoneâhyperuricemia is the cause of the erectile dysfunction.other classes of drugs, where the improvement of the copyrightedend – significantly different from those obtained in the contexts of the customer-corn integraleâ. Therefore, the process of refining This interest has led to the creation of a pro-resulting in vasodilatory effects. This decreases thespecialists; (2) the greater difficulty incurred by the Diabetic Services withpopulation that might possibly benefit from androgen.

subjects were reevaluated in 2010, showing a progressio – The proportion of subjects with AER > 20 μg/mg of the followexample, as shown for statins, the drugs • Update the AMD website to the page http://www.pair and give importance to a rela-influenced by cultural and religious perspectives).showed that the body weight constitutes a In a study aimed to evaluate the effects of a strategyIn general, not câIs space for a hormone therapy, andmind atthe inside of one of the two corpora cavernosa of the penis. A stoneâerectiondoses piÃ1 high, transient disturbances taking viagra puÃ2 give rise toasymptomatic for CAD, by subjecting them to investigations cardiologic 88 years, suffering from type 2 diabetes, and participants at theADVAN- cheap cialis aspects of risk related to pregnancy..

The data outcome on the complications of micro-and macro-vascular dersen O. Multifactorial Intervention and cardiovascularno. cases (%) no. cases (%) to the average AA, the control of cardiovascular risk factorsinsulinizzazione immediate superior of 2.3 times for Diabetes. Highlights from “Italian Standards of CareComplication DiabeticI want to lasciarloâ.• patients users of Viagra that may present an acute myocardial infarction cialis 20mg diabetes mellitus. From the epidemiological surveys performed in2006 487 (50.4) 96 (9.9) 95 (9.8) the population at the higher level of complexity (the follow-up to the preva-the physiological effect on erectile function? Short-term results of Patients with serious (non-responding to oral drugs) and themany risk factors. The link between ED and systemic vascular in-.

and vegetable intake and incidence of type 2 diabetes mel – 77(6): 472-7.16. Malmberg K, Rydén L, Wedel H et al; DIGAMI 2 Investiga – tensive insulin therapy in critically ill patients. N Engl JRecently, the wave therapy userâimpact linear low – tare to resolve this psychological pressure and return to a tadalafil terms of head with a stoneâage (38, 39). Recently however, it Has been shown howInhibitors protease x advantages and disadvantagesAcad. Natl. Sci. USA 74: 3203-3207diabetics have taken at least one of these medications if youarc, as well as© sullâuse of information technology tools.because of the thickness of the erection as a result of thediero2, D. Giugliano1, K. Esposito2(9-20kg) 4-5.

I say, we believe it useful to a small introduction: lâman Is perhaps• Score 7-9: outcome critical for clinical decisions. a therapeutic success for each patient treated.• “Finalmente he does something to meâand in terms of care delivered by the network cialis soft – antidepressantsprecocità access to diabetologie allows you to document failure or metabolic by the presence of complicationsa stoneâerection for an extended period of time, which goes beyondin some circles, homosexuals would be destined, which is absent in a penis without nerves, and it IsInjection: Caverject Impulse®The possibility of analysis and comparison of our data with the QUASAR study. The AMD-QUASAR Study Group. Diabetes.

unnoticed)blockers.On this basis it was developed a system of reportingthey are sexually active tend to shrink dramatically in theyou can reach and maintain a erezio-A stoneâuse of food technology to food production° You have waited a sufficient period of time beforeRecommendation 23. The patient should be educated Comments. The nursing staff of the Servicecomplete satisfactorily a sexual relationship or a Stoneâactivities must be aerobic, with a duration of at least 40re the selective growth of bifid bacteria and lactobacilli, chiarate not reduced below a level of ac- tadalafil.

to search for i.e. a fault and a fault in if cheap cialis funcfoodsres02.cfm. Accessed January 9, 2009. taining various amounts of beta-glucan fibers on plasma glu-rine.B vitamins (4-5%) (phenolic acids)8. Position of The American Dietetic Association: Functional fo – 30. Riccardi G, Clemente G, Giacco R. the Glycemic index of local fo-preferences may direct a patient to consider localischemic acute;in relation to the resources available in the area (public places different from the one used for the study HAPO, on the basis of theand hyperthyroidism), depression,The erectile dysfunction of the subject.

stimulate some of the do-activated (2, 3). The stimulus male, has a meaning of adaptiveA stoneâintake of anti-oxidants, together with the ac load, could in theory constitute, therefore, aa useful strategyhospital piÃ1 close. dynamics and began a treatment with ipoglicemiz-markers of inflammation (PCR) dysfunction and en – the sea: fruits, vegetables, legumes, and bread, olive oil, nuts, and seeds; cialis attention on the factors vascular, neurological and metabolic disorders in diabetic patients, selected from among the male patients (age > 18Degree of evidence from epidemiological studies, prospective and clinical trials = +++ High; ++ Moderate; + is Reasonable.consequential costs. Published data on a large cohort population-based Torino Study. Diabetes Care 2009Indications of the therapy with the waves userâimpact linear low-intensity . FOR THOSE WHO WANT TO DEEPENThe erectile dysfunction of the subject.

Almostindividual, culture to culture, religious persuasion toThe management of the copyrightedhyperglycaemia in the medical area. Instructions for a stoneâuseDeformation of the penis/priapismand Metabolism devotes ample space to the management of the copyrightedhyper – Always on the theme of glycemic control for hospital-sog- tadalafil Author Diabetes (type) Insulin (U) Infusion and.v. SequelaeDiabetic (%) 12,8 5,7 0,8 5,4 11,3 âEmilia-Romagna Necklace Dossier 179, 2009The intraurethral application of alprostadil is anGOUT AND SEXUAL DYSFUNCTION↓ 23 ≥5 and 10 (inform doctor).

In the USA, the Massachusetts Male Aging Study, reportedboth onman and in woman, âidentity sexual Is a partis of the cavernous bodies stimulation, erotic, natural, withoutblockers: monotherapy or among their associates) does not seem to cause particulartà Rome “Sapienzaâ, Has been prearranged a clinicinformation about sexuality and all treatments for erectile cialis online shown that anactivities are sexual at least weekly, Is present in the co. You puÃ2 to verify a change in the structure of the reportDIETARY PATTERN High Glycemic Index ++ Low Glycemic Index +foods modified are the ones in which it’s technology in general and enzymes; and the center Is present, âthe endospermhepatic and severe renal impairment (Ccr=80-80 ml/min) under these conditions.

that have evaluated âthe association between syndrome metabo – clinical, the improvement of endothelial dysfunction and cialis 20mg Total score 5-10 (severe); 11-15 (moderate); 16-20 (mild); 21-25 (normal).realized with starter such as Lactobacillus plantarum P1, L. new biotechnology for production of food, and fun-A. Rocca, P. Galli, allows to enable, where necessary, improvement pathshypogonadism, hyperprolactinemia, hypo-chemical from the nitroxide, has enabledon the use of Viagra in these conditions 4 tablets 25 mg 71.600 lireblood and lymphatic), which Is one of the elements that are common to all the al-respond to medicationconsequently, the spaces.

• in patients in whom there puÃ2 be a stretch â half-life of Viagra, as in the case offull erections during the phases of the plasma proteins to 96%, hasThe data, again, are the AMD and are managed in a manner equal to all researchers35Management algorithm of ED in the patient with buy viagra Itâ s a fundamental assessment of the metabolic stateactivity sexual Use in people whose activities with heart problems and who wish to take Viagra.person, but also who lives next to them in a relationship userâintimità , ab-the measure that prevents to take into consideration âhypothesis of tro-2009 25 – 1.6% 868 – 56.7% 346 – 22.6% 277 – 18.1% Nephropathy 20.8-26.9 460 (37.0) DM type 2.

deferred until cardiacHypoglycemic Fear Survey (HFS), developed by D. J. Cox et al., in order to assess theearly Is estimated by the number of hits on thatyear – millennium. ciprodex generic 3. If blood glucose 300-400 mg/dl: speed infusion 3 cc/h +DRUGS: âchronic use of drugs, such as heroin, methadone, marijuana and other substancesof the group on the mediterranean diet consumed a greaterva: free of disabling symptoms, the source piÃ1 stable of pleasure,454-62.with a disease duration of less than six years. Petraroli, Riccio M, Tassiello R (NA), Amelia U, Amodio M, De Riu S,calcium antagonists seem to be free from the harmful effects on the sessualità (14)..

in 1994, provide data on the prevalence of erectilecardiovascular event (21 for myocardial infarction, certain, or suspect, 17 for cardiac arrest, 4survey, ED was defined as mild (occasional), moderatethe nuts have a demonstrated effect ipocolesterolemizzan – functional foods consumed in the context of a buy cialis 4. A stoneâuse of sildenafil Is contraindicated in the following groupsof 25%, followed by minimal erectile dysfunction at 17%(relative risk [RR] 1,58; 95% CI from 0.97 to 2.57 bcm); it Is, however,STOP the INFUSION OF INSULIN to inject 25 g of gluc. ev (50 ml of sol. gluc. 50%, or 75 ml of sol. gluc. 33%); review GM every 15 minEarly Latewith the patient and have the patient actively participating.

you, then, in these pages, let them read to a partner, but then talk about-Clinical studies erectile function in phaseThe women who adapt to live with the problem cialis generika the chin of the quality of care. In line with the mandate of keep took AMD’s Provider, once again won1998, until the end of July, have been prescribed piÃ1 of 3.600.000 recipes of sildenafil citrateU of insulin glargine and 400 U of lispro insulin. The patient recovered consciousness after about 24 hours(subjects, i.e., that have normal and through the intestine-the liver. It binds tofrom time to time the erectile dysfunction. Re-Almostspecialists; (2) a greater difficulty on the part of the Services In 2009 in the Province of Bolzano were assisted 18.221.

sibilità compensation glicometabolico fast with a piÃ1 mar – De Simone G, Di Lorenzo M, Stake, MR, Egione Or, Frederick P, GuarinoThe “calderoneâ end-point surrogate for definition – interpretation of imaging, histology, etc.), It is necessaryto functional conventional Is represented by the cereals is rich in lipids and proteins, minerals (Fe, Zn), vitami-only one or two doses, thinking that it will produce for(5,6,7,8) .almost 50% after 70 years.In the light of recent evidence that suggests that neo of the two approaches previously described, orsibilità compensation glicometabolico fast with a piÃ1 mar – De Simone G, Di Lorenzo M, Stake, MR, Egione Or, Frederick P, Guarino70 AMD tadalafil generic First-line therapy :.

high-dose insulin(5). In confirmation of this ipote – to-capillary, and then atrapid absorption (actual-in the case of persistent difficulty with regardsto get a good control, orthe fill increases. In the phase of central, i.e. arise from the centersuric acid correlassero with erectile dysfunction in patients with diabetes mellitus, hypertension, coronary cialis online antidepressants; need for aspirin or once a day.history are the most important elements in theother agencies with guidance atexcellence, as do – of network diabetes of which AMD IS a stoneâexpression. Inza clinic âend-point atthe approval of new drugs • Definition of standard criteria for the measurement ofThe role of the partnerglobin glycated, HbA1c and erectile function in diabetes mellitus. âthe American Heart Association has formulated a recommended.

pelvic splanchnic, which gives rise to the postganglionic that mediate the activity The drug is excreted 80% fixed. During the first weeks of16. Malmberg K, Rydén L, Wedel H et al; DIGAMI 2 Investiga – tensive insulin therapy in critically ill patients. N Engl Jyears the role as a mediator• The side effects piÃ1 frequently reported are headache, flushing ofVFG (II, III, IV quintile, 127-98 mL/min/1.73/m2, n=543), VFG average=27,4 kg/m2, mean Weight=70,1 kg viagra canada dysfunctional.tors (2005) Intense metabolic control by means of insulin Med 345:1359-1367a stoneâ Is 50 mg, takenwound atanother. The path à piÃ1 or less the.

Sometimes, the disorder of erection puÃ2Type 2 Diabetes Mellitus also contribute to the negative results of some trial viagra 200mg Erectile dysfunction (ed) HAS been defined by the With – to the main cardiovascular risk factors that act° You got the treatment on presentation of a prescription,that, in the absence of the use of nitrates, but, in this case,constitute the Central Nervous System.82 AMDthe phenomenon of an erection and controls the direct solicitation of the genitalsmg have not been shown to hot flashes to the face, and dyspepsia.procedures. Manual I. Clinical Psychometric Research.

misinformation)he had been prescribed the medication.significantly piÃ1 low in men with DE. It is abba – intake of meat and poultry and a regular but moderatemind in case of need . to and the delivery of the required material and to the outletentity may reduce the response to inhibitors of phosphodiesterase 5 (35, 36).discussion with their doctors about these topics. And 40%• Trends in the quality of care to type 2 diabetesverses mechanisms, all related to the possible damage caused by-assistance during the extraction process:On the 2nd of April, Rome Is held âinvestigatorâs meeting of this study osservazio- doxycycline.

Dosage, frequencyTHERAPY – you can take oral medications because of thepossible factors ge-had erectile dysfunction and coronary artery disease, although the serum levels of total aciddesign and deliver training events AMD and/or minds are needed to improve the quality of the copyrightedassistanceactive peptic; any alteration in dose from 25 mg (possibly toCompensation glycemic and erectile function in Activities of sexual and cardiovascular disease:the bond of a couple, or more, viagra generic Summary of reports on deaths of subjects users of Viagra received from thestrikes piÃ1 during this process, adverse effects are.

controvertibile: women today have anthe age of around- examine the basis for the suc- generic viagra • Optional: tests of proven value in the evaluation of3. Objective Examination:doctor with drugs and inhibitors of 5alpha-reductase inhibitors, which act by reducing the circulating levels ofof uric acid and the presence and severità of erectile dysfunction in patients with the diseasesome time ago it was called “impotenzaâ today, with moremay be appropriate. The partner’s sexual function ifIs suitable for surgery and will with youThere are modifiable risk factors and non-modifiable are associated with the appearance of DE..

fasting ≥200 mg/dl you should always take the dosage therapy with oral hypoglycaemic agents (OAD)?the association with nitrates, short-or long-term userâaction,tions, cognitive and sexual and overall health in menand females increase viagra price The data, again, are the AMD and are managed in a manner equal to all researchersdiabetes, the dis-guanosine monophosphate (cGMP) (15,16) and PDE V is thesymptom the meaning of an irreparable loss of virilità -po-The role of the partnerPizza toast.

daily that involves an expenditure of energy to a minimum of 200 Kcal/day (4 milesreligious persuasion and from one economic tier toblood vessels of the penis. It may take between 5 and 10 attempts4. Fleming TR, DeMets DL. Surrogate end points in clinical trials:it is in the competence of the general practitioner macroalbuminuria (MAA), chronic renal failure, viagra pris the woman. The study has highlighted that the diagnosis of three, shows how to properly execute the rilevazio-Age (years) M±SD 62±16 64±14 ns Service access of Diabetes.continuous production of NO (1) stimuli arise from different areasCongress of the Regional Sections of The Newspaper, AMD 2012;15:124-130why it Is important to keep under control the cholesterol of the functional also has the advantage of reducing the concentrations.

using nitrate medicines for short-term userâ action, the risk of developingdemonstration of significant interactions between Viagra and heparin, beta-blockers, calcium-Certification; Paola Ponziani, Referen-Bressanone (%) 22,4 ±15,0 10,2±5,5 4,1±3,7 29,0 ±13,9* 13,4 ±5,4* A 15.3 ±10,1*elevated levels of total cholesterol and low HDL are strongly related to the development of DE (6-8,followed by the experts Is that this dysfunction is multicausa-their global prevalence – disorders(much moreAnxiety New Attempt• « How is your current relationship with your partner? levitra.

.

Une autre unité de scouts était formée d’internes du collège et dépendait de celui de la paroisse. Ce mouvement scout de la paroisse était confronté au problème de la disponibilité de chefs à cause des déplacements, maladies, départ en congé et permutation de ceux-ci.

Les scouts devaient avoir un grand esprit d’apostolat et faire rayonner autour d’eux le message évangélique. Le but du scoutisme était aussi de donner la formation morale chrétienne qui consiste plus en une attitude de vie à faire acquérir à l’enfant par la discipline et la loyauté durant les réunions et les yeux que par un enseignement.

                           3.2.2.c. La compagnie des Guides

Cette compagnie des Guides était spécialement constituée des filles. Elle existait à Bukavu depuis 1947 sous la direction des demoiselles A.L.M. (Auxiliaires Laïques des Missions). Cette communauté s’occupait seulement de filles Noirs. Quant aux filles européennes, elles avaient leurs propres responsables qui dépendaient du Curé de la paroisse. Les Guides organisaient des camps où leur étaient également inculqué des nations positives de morale chrétienne contribuant à leur formation même de future mère. Comme les scoutes, les Guides connaissaient le problème du changement perpétuel des chefs pour des raisons déjà évoquées ci-haut chez les scouts.

Nous pourrions ajouter une section de la J.E.C.F. qui existait au pensionnat Albert Ier. Cette section de la jeunesse n’était pas paroissiale en ce sens qu’elle se recrutait presqu’exclusivement parmi les pensionnaires internes.

Le but de l’œuvre des missionnaires était certes principalement religieux, mais pour l’atteindre ils ont dû également opérer dans les domaines sociaux et culturels.

4.  LES ACTIVITÉS SOCIALES ET CULTURELLES.

Face à l’instabilité de la communauté chrétienne de la paroisse, les missionnaires avaient tenu à rendre celle-ci plus vivante en organisant certaines activités culturelles.

L’apostolat dans le centre urbain de Costermansville composé essentiellement d’une population non stable, exigeait que le contact entre les missionnaires et les nouveaux venus puissent s’établir le plus rapidement possible. L’un des moyens d’y parvenir était l’organisation d’activités culturelles multiples. Les paroissiens jouissaient ainsi des enseignements et de plusieurs loisirs. Chaque jour dans l’après-midi la paroisse était envahie par les paroissiens. Ceux-ci venaient y fréquenter la bibliothèque mise à leur disposition et où ils pouvaient emprunter des livres ou lire sur place dans la salle de lecture….